Rédiger un cahier des charges pour votre site internet n’est pas une mince affaire. Il faut que celui-ci soit clair afin que toutes les parties prenantes puissent comprendre vos objectifs et que chacun puisse tenir son rôle. Pour vous aider dans votre tâche vous pouvez télécharger gratuitement ce modèle que nous vous avons préparé.

Qu’est-ce qu’un cahier des charges ?

Avant de commencer le développement de votre site internet, il est important de vous poser pour établir un cahier des charges. Mais concrètement c’est quoi un cahier des charges ?

Le cahier des charges est un document qui vous suivra tout au long de votre projet et vous permettra de bien détailler vos idées. L’objectif de celui-ci est de lister, répertorier et définir tous les éléments à prendre en compte dans votre projet. 

Il va donc vous permettre de définir votre cible, l’objectif de votre site internet, ses fonctionnalités ainsi que les différentes responsabilités de vos collaborateurs.

On peut comparer le cahier des charges au plan d’une maison, il est essentiel pour construire votre maison d’avoir des plans qui tiennent compte des différentes pièces et installations électriques. Pour le cahier des charges c’est pareil.

De plus, le rédiger avant d’aller voir des prestataires vous permettra de tout de suite faire comprendre vos attentes et l’enjeu du site pour votre entreprise.

Site web réussi

Qui doit rédiger un cahier des charges ?

Vous vous demandez sûrement qui est chargé de la rédaction d’un tel document. La réponse est simple, c’est le porteur du projet qui doit être le premier contributeur à la rédaction du cahier des charges. Attention, même si le porteur du projet est le principal rédacteur, il ne doit pas être le seul sur ce document. En effet, toutes les parties concernées par le projet doivent écrire ou relire le cahier des charges afin d’être en accord avec le fonctionnement de votre plateforme. De plus, faire appel à plusieurs rédacteurs et relecteurs permet d’avoir un document mieux structuré et plus complet.

Vous pouvez toujours demander à sous traiter la rédaction de votre cahier des charges, mais pensez toujours à relire et à corriger si besoin.

Quels sont les objectifs d'un cahier des charges

Il s'agit véritablement d’une des clés du succès de votre projet. C’est un véritable guide qui permet de définir chaque point et de faciliter la conception de votre site.

Sans le cahier des charges, il se peut que des incompréhensions naissent, que des erreurs soient commises de la part des différentes parties prenantes. Un document mal rédigé laisse place à l’interprétation et aux doutes, vous risquez donc de perdre du temps ou de vous éloigner de l’objectif principal.

Le cahier des charges est certes un guide mais ce n’est pas pour autant un grimoire composé de milliers de pages. Il existe d’ailleurs plusieurs types de cahier des charges. 

Selon vos besoins et vos demandes vous pouvez mettre en place un cahier des charges fonctionnel ou technique. 

Les différents types de cahier des charges

Cahier des charges fonctionnel

Le cahier des charges fonctionnel à pour rôle de préciser des besoins et les attentes de votre entreprise. Il doit contenir toutes les informations qui vont structurer votre projet. Au-delà de la liste des fonctionnalités, le document doit contenir les conditions de réalisation ainsi que la responsabilité de toutes les parties prenantes. 

Le cahier des charges doit être suffisamment détaillé afin qu’il soit compréhensible par tous les acteurs du projet. 

Cahier des charges technique.

Comme son nom l’indique, un cahier des charges technique se concentre sur les exigences et les contraintes techniques d’un projet.. Ce document va donc énumérer l’environnement technique, les choix technologiques la faisabilité du projet ainsi que les possibles contraintes liées à la sécurité.

Dans ce document vous pouvez spécifier les langages à utiliser ou les différentes technologies que vous souhaitez dans votre projet. 

Les étapes d'un cahier des charges pour un site internet

Lors de la rédaction de votre cahier des charges, vous allez vous poser beaucoup de questions. Pour vous accompagner et obtenir un document précis, vous pouvez télécharger notre modèle gratuitement.

Mais si vous souhaitez le rédiger vous-même, voici les quatre étapes clés qui vous aideront à créer votre cahier des charges.

Étape 1 : Présentation votre projet et de votre entreprise

Le contexte

Il est important de faire une présentation de l’entreprise. Expliquez qui vous êtes. Quel est votre secteur ? Quels sont vos produits et vos services ? Quelle est votre cible ? Qui sont vos principaux concurrents ? En somme, rédigez toutes les informations qui peuvent être utiles à vos prestataires pour mieux vous cerner. 

Vous pouvez aussi expliquer pourquoi vous avez décidé de développer un site internet ou une application et quel sera son rôle ou impact attendu pour votre entreprise.

Indiquez les plateformes digitales et outils que vous possédez. Quelles sont les applications ou sites existants et détaillez leur fonctionnement. Indiquez également si des interactions sont à prévoir entre la future application mobile et votre système d’information.

Les objectifs qualitatifs et quantitatifs

Dans cette partie, vous devez essayer de détailler le ou les objectifs de votre projet. Vous pouvez expliquer la raison d’être du projet mais aussi quels chiffres doit atteindre votre plateforme (taux de conversion, de fidélisation, objectif de chiffre d'affaires etc.) Demandez-vous quelles solutions apportent votre site web? Que souhaitez-vous accomplir avec celui-ci ? Quel volume de trafic visez-vous ? etc …

méthode agile

Quel type de plateforme ? 

C’est le moment de décrire votre futur site internet. En effet, il existe plusieurs types de site : blog, intranet, réseau social d’entreprise, boutique en ligne…  Vous pouvez aussi indiquer les liens entre vos différentes plateformes. 

Le périmètre 

Une fois que vous avez clairement établi le type de site internet que vous souhaitez, vous devez exprimer ses limites et son périmètre d’action. Par exemple, doit-il être multilingue ? Cela correspond à toutes les spécificités que le prestataire doit connaître et qu’il doit mettre en place lors du développement.

Étape 2 : Design et ergonomie 

Arborescence et navigation du site internet

La sitemap ou arborescence se définit par l’organisation des informations de votre site web. On l’a représenté souvent par un arbre avec des branches. L’intérêt de faire l’arborescence de votre plateforme est d’avoir une vision claire de la navigation avant de réaliser des wireframes. Cet exercice peut s’avérer plus difficile qu’il n’y paraît, car il faut choisir les pages et les informations principales, mais il est primordial de mettre en place une expérience utilisateur optimale.

Charte graphique

Il est important de fournir à vos prestataires tous les documents qui les aideront à développer votre plateforme. Si vous avez un logo et une charte graphique, n’hésitez pas à les transmettre et à les mettre dans les annexes du cahier des charges. Si vous n’avez pas réalisé de charte graphique, ce n’est pas grave, expliquez juste dans le document qui est chargé de créer le logo ou si vous laissez l’agence digitale s’en occuper.

UX UI

Parcours utilisateurs

Essayez de décrire le plus précisément possible les différents parcours que pourraient réaliser vos différents utilisateurs. Ex: un workflow complet d’inscription, et les différentes actions qui en découlent à chaque étape.

Étape 3 : Fonctionnalités et spécifications techniques 

Fonctionnement

Cette étape doit être rédigée avec précision, car elle comprend les fonctionnalités et les contraintes techniques de votre site web. Cette partie peut être complétée à la suite de la réalisation des wireframes (les maquettes fonctionnelles). 

Par exemple, il faut préciser si vous souhaitez utiliser un CMS, et si oui, lequel ? Est-ce que votre site doit être responsive ? Avez-vous besoin d’une liaison avec les réseaux sociaux ?

Soyez précis dans le fonctionnement de votre site et surtout n’oubliez pas de préciser aussi le fonctionnement et les spécificités de votre back-office.

Performance

En plus, des fonctionnalités vous pouvez définir les KPIs, les indicateurs de performance que vous souhaitez suivre.

C’est important de préciser à votre prestataire quel KPI vous utilisez car il pourra vous faire un point ou un bilan dessus. 

Référencement pour les moteurs de recherche 

Le référencement ou le SEO est un élément essentiel pour que votre plateforme remonte dans les moteurs de recherche. Il vaut donc mieux prendre en compte le référencement naturel dès la création de votre site internet afin de pas fournir de frais supplémentaires plus tard.

Hébergement

Votre prestataire peut vous proposer un hébergeur mais pour cela il faut connaître le volume de vos documents et le volume de trafic prévu. Ces informations vous permettront d’avoir un hébergeur adapté.

Nom de domaine 

Si vous aviez déjà un site internet, vous avez peut-être déjà réservé un nom de domaine, il faut donc le préciser à votre prestataire. Dans le cas contraire, il faut que vous achetiez.

React JS

Étape 4 : Cadrage du projet

La mise à jour et la maintenance

Il est très important de préciser si vous souhaitez avoir l’aide du prestataire pour réaliser les mises à jour et là maintenance ou si vous souhaitez le faire vous-même.

Prestation et ressource

Afin qu’il n’y ait pas de malentendus ou de mauvaises compréhensions entre votre agence digitale et votre entreprise, vous pouvez rédiger les prestations que vous attendez d’elle. Vous pouvez préciser s’il s’agit d’une refonte graphique ou encore du développement d’un nouveau site. Expliquez quelles parties concernent votre prestataire et lesquelles sont à votre charge. 

Il est important dans le cahier des charges que les fonctions et les responsabilités de chacun soient clairement délimitées et définies. Pour cela vous devez aussi lister les personnes qui travaillent sur le projet. 

Budget

Essayez d’être précis dans le budget  afin de recevoir des propositions de devis en accord avec votre budget réel. 

Planning

Dans cette partie du cahier des charges vous devez mentionner toutes les deadlines qui concernent la sortie ou la mise en ligne de votre site internet. 

De plus, vous pouvez aussi convenir avec vos prestataires du planning à respecter ainsi que les dates des points d’avancement.

Le passage de connaissances

Lorsque votre tout nouveau site sera prêt, vous aurez certainement besoin d’une petite formation. Mentionnez sur votre cahier des charges si vous avez besoin que votre prestataire vous forme sur cette nouvelle plateforme.

Les erreurs à éviter 

Ne pas faire de relecture avec le prestataire

Il est très important de faire une relecture avec votre prestataire afin de lui exprimer vos besoins aussi à l’oral. Cela permettra aussi de dissiper les malentendus. 

Ne pas dater et signer le cahier des charges

Le fait de dater et de signer le cahier des charges par toutes les parties prenantes permet de faire du cahier des charges un document contractuel, et engage donc tous les acteurs du projet à respecter ce qui est inscrit dessus. 

Ne pas faire de Glossaire 

Dans votre secteur d’activité, vous avez certainement un langage particulier, un jargon qui n’est pas forcément compréhensible par votre prestataire. Insérez donc un glossaire à la fin de votre cahier des charges afin que tout le monde puisse comprendre votre secteur d’activité.

En bref, ce que doit contenir votre cahier des charges

Pour faire court, voici ce que doit contenir votre cahier des charges : 

  • La présentation de votre entreprise (type de projet, objectifs, type de plateforme, cible...) 
  • L’ergonomie et le visuel de votre site (arborescence, charte graphique, UX...)
  • Les fonctionnalités et la technologie (performance, fonctionnement, hébergement ...)
  • Le cadrage de votre projet (délais, budget, prestation ...) 

 

Questions fréquentes